15 octobre 2019

Cloud Foundation 3.8 : retour sur les principales nouveautés annoncées par VMware

WMware

En juillet dernier, VMware annonçait sur son blog la sortie de la nouvelle version de Cloud Foundation, sa plateforme software-defined data center (SDDC) unifiée pour le cloud hybride.

Cloud Foundation, grâce à VMware SDDC Manager, son gestionnaire de cycle de vie automatisé, intègre en natif les solutions de virtualisation vSphere (calcul), vSAN (stockage) et NSX (réseau), pour une gestion simplifiée des applications d’entreprise sur des environnements à la fois privés et publics.

Dans sa version 3.8, Cloud Foundation s’enrichit de nouvelles fonctionnalités, destinées à simplifier encore davantage son déploiement, sa gestion et son automatisation.

+ de flexibilité

Avec Cloud Foundation 3.8, VMware introduit pour la première fois des APIs publiques, que les clients peuvent appeler pour créer, supprimer ou obtenir la propriété sur des domaines de charge de travail (workload domains), les clusters, les pools réseaux et les serveurs.

Et VMware a d’ores et déjà annoncé que ce n’était qu’un début : d’autres APIs seront prochainement mises à disposition pour fournir des fonctionnalités supplémentaires.

+ d’automatisation

Pour faciliter la gestion du cycle de vie et aider les administrateurs de Cloud à créer et mieux gérer la pile logicielle de l’infrastructure Cloud, Cloud Foundation supporte désormais la mise à jour automatique des produits vRealize, via la suite vRealize Lifecycle Manager (vRSLCM).

Elle prend également en charge l’automatisation de l’expansion du cluster vRealize Operations Manager dans le gestionnaire SDDC, pour permettre aux clients de gagner en scalabilité. Idem du côté du réseau, avec la mise à jour automatique des composants NSX-T.

+ d’intégration

Avec cette release, NSX-T peut désormais être déployé sur l’infrastructure hyper-convergée EMC VxRail de Dell, offrant ainsi aux clients la possibilité de tirer parti des dernières features disponibles pour NSX-T.

De plus, l’administration et la gestion de VxRail Manager sont grandement simplifiées : d’abord parce que le gestionnaire SDDC prend maintenant en charge la gestion des certificats pour le gestionnaire VxRail ; ensuite parce que le gestionnaire VxRail intègre lui-même vRealize Log Insight pour obtenir des données en temps réel sur la gestion et le monitoring des logs.

+ de sécurité

Cloud Foundation 3.8 mise par ailleurs sur davantage de sécurité, notamment en matière d’authentification. Pour fournir une meilleure visibilité entre les domaines de gestion et les domaines de charge de travail, Cloud Foundation peut ainsi lier les SSOs (Single Sign-On) via le Platform Services Controller (PSC) d’au moins deux instances Cloud Foundation.